Cake marbré façon Savane

C’est en tombant sur la magnifique photo du cake de ManueB que j’ai voulu tester la recette du cake marbré façon Savane de Pascale.
De mon côté j’ai mis de côté le beurre demi-sel pour du beurre doux et je n’ai pas mis de sirop sur le dessus, trop la flemme et pressée de déguster. A l’avenir j’essaierai d’ajouter de la vanille dans la préparation nature.
Finalement, moelleux à souhait, c’est une réussite !

Ingrédients :

4 œufs
220 g de sucre
120 g de crème liquide entière
220 g de farine
2 cuil. à café rase de levure chimique
120 g de beurre
100 g de chocolat noir

Préparation :

Préchauffer le four à 170°
Dans un saladier mélanger 2 oeufs et 110 g de sucre. Ajouter 60 g de crème et 60 g de beurre au préalable fondu, bien mélanger puis ajouter 110 g de farine et une cuillère à café de levure. Mélanger.
Faire la même préparation dans un deuxième saladier.
Ajouter les 100g de chocolat fondu dans l’une des préparations.
Beurrer un moule à cake puis verser 1/3 de la pâte nature. 1/3 de la pâte au chocolat puis répéter l’opération.
Faire cuire  de 45 minutes à 1 heure. La lame du couteau glissé au centre du gâteau doit ressortir sèche.

Miiiiiiiam !

~ Croustifondant noir et blanc ~

Croustifondant_melo1

Je reviens aujourd’hui avec une petite recette. Parce que ne pas partager les bonnes choses est un péché. C’est le Croustifondant noir & blanc de Guy Demarle : une coque de chocolat noir, une mousse de blanc, une mousse de noir et un croustillant praliné.
sebastien-chiariC’est une pâtisserie que j’ai rencontrée lors de la première émission du Meilleur Pâtissier (M6) réalisée par Sébastien himself, le chouchou des demoiselles. Et puis coup de coeur pour le moule tablette surtout… Ca en jette, il faut l’avouer…
Lorsque j’ai cherché à acheter ce moule je me suis rendu compte qu’on pouvait l’acquérir seulement par « conseillère »… C’est à dire que pour t’acheter un moule pour faire des gâteaux il faut téléphoner à une « conseillère » et prendre rendez-vous… WTF ? O_o
Tellement agacée qu’on nous prenne pour des pigeons (et puis le moule fait quand même 32€) que j’avais laissé tomber. Mais ça a continué à me titiller et j’ai fini par le chercher et le trouver sur un site de vente de produits d’occasion. Il est neuf. Un tombé du camion ? Une conseillère qui en a marre de conseiller et qui profite d’Ebay, Priceminister & cie ? Bref je m’en fous, je l’ai ! Et sans me faire « conseiller », gnark gnark. (nan mais sérieusement quoi, une « conseillère Demarle » pour acheter des moules. Je n’en suis toujours pas revenue).

Bref, aujourd’hui j’enfile ma combinaison de blogueuse cuisine (très glamour, sisi) pour la recette du croustifondant que vous retrouverez aussi sur le site de Guy Demarle. (mais j’ai modifié 2-3 petites choses pour que ce soit moins contraignant).

Ingrédients :

Croustifondant_melo2Pour le croustillant :

  • 65 g de crêpes dentelle ou gavottes)
  • 200g de pralinoise

Pour la mousse au chocolat noir et la coque :

  • 300 g de chocolat noir pâtissier
  • 200 g de crème fraîche liquide
  • 40 g de lait tiède

Pour la mousse au chocolat blanc :

  • 60 g de chocolat blanc pâtissier
  • 1 feuille de gélatine (2 g)
  • 60 + 150 g de crème fraîche liquide 35% MG

Matériel à prévoir :

  • Un moule en silicone
    (le moule tablette que j’ai utilisé fait L20.5cm x L20.5cm x P4.5cm pour une contenance de 150cl)
  • Un pinceau à pâtisserie
  • Fouet, spatule, etc…

 

Préparation du croustillant praliné :

Croustifondant_melo3Broyez les crêpes dentelle dans un récipient. Faites fondre la pralinoise au bain-marie en remuant jusqu’à une consistance lisse. Mélangez- la aux biscuits broyés. Versez la préparation dans le moule et étaler avec une spatule. Cette étape est un tout petit peu délicate, attention à ne pas faire de trous en étalant. Faites durcir 30 minutes au congélateur. Démoulez dès la sortie du congélateur et réserver au frais sur une assiette.

Réalisation de la coque :

Faites fondre 140g de chocolat noir au bain-marie ou au micro-ondes (environ 2 minutes et 30 secondes à faible temp. en mélangeant toutes les 30 secondes pour bien le faire fondre.) Mélangez pour qu’il soit bien lisse. Avec le pinceau tapissez les bords et le fond du moule de chocolat. Laissez durcir le chocolat 15 minutes à température ambiante puis tapissez d’une nouvelle couche.

Préparation de la mousse au chocolat noir :

Montez la crème liquide préalablement très froide en crème fouettée avec le fouet électrique. Vous pouvez mettre au préalable votre bol et vos fouets au frais. Faites chauffer 160 g du chocolat restant. Ajoutez le lait tiède en mélangeant rapidement au fouet puis la crème fouettée en mélangeant délicatement avec la spatule. Garnissez-en le moule et lissez à la spatule. Placez au réfrigérateur pendant la préparation de la mousse au chocolat blanc.

Croustifondant_melo5Préparation de la mousse au chocolat blanc :

Mettre la gélatine dans de l’eau froide. Faites bouillir les 60 g de crème liquide. Versez-la sur le chocolat blanc puis mélangez au fouet. Essorez la gélatine puis ajoutez-la à la préparation. Montez les 150 g de crème liquide (froide là encore) jusqu’à ce que vous obteniez une texture chantilly. Incorporez-la délicatement au fouet. Terminez de garnir le moule avec la mousse au chocolat blanc en étalant à la spatule.

Placez le croustillant praliné dessus puis laissez prendre au réfrigérateur au moins 4 heures avant de démouler. Si vous êtes moins pressé l’idéal est de placer le gâteau au congélateur la veille et de le sortir le lendemain au moins 4h avant de démouler et déguster.

A noter que je me demande si on peut remplacer la gélatine par de l’agar-agar pour les végétariens. Pas impossible, je pense.

Croustifondant_melo fev2014

Je n’ai qu’une chose à dire : MIAM !

Voici les étapes de la recette en vidéo :

Brownies à la poudre d’amande

Allez hop j’alimente ma rubrique Sucré-Salé (enfin plutôt sucré aujourd’hui) pour vous présenter une recette de brownies à la poudre d’amande. Vous trouverez la recette ici, et pas que celle-là d’ailleurs, ce blog est tout simplement une caverne de tentations !

Donc aujourd’hui on dit adieu au régime… Parce qu’avec 300 grammes de beurre (Amandine, pourquoi 300 d’ailleurs ? les plaquettes font 250 grammes ! ^^), 350 grammes de chocolat (je n’en ai mis que 325 mais on va pas chipoter !), 300g grammes de sucre, six oeufs et 125 grammes de poudre d’amande, c’est pas aujourd’hui qu’on va faire la guerre aux kilos !

J’ai respecté la recette et j’ai obtenu 15 (gros) brownies !

Les voici avant de passer au four… je les ai parsemé avec un peu de noix de coco, juste pour faire joli mais une fois cuits ça ne donne pas grand chose, il y en a trop peu. Ou alors il faudrait peut-être en mettre en cours de cuisson !

J’ai testé les moules en papier que m’a offert Hérisson. Je n’en avais jamais utilisés (je ne suis pas super équipée en matériel de cuisine) mais je crois que ma pâte était trop lourde car à la cuisson ça les a étalé. Cela dit, je ne m’avoue pas vaincue et je testerai avec une autre recette !
Edit : ouais c’est normal, les moules papier sont à glisser dans les moules en dur… *pourtant pas blonde….quoique*

Je les ai laissé cuire à four chauffé à 180° pendant 20 minutes. Pas une de plus ni une de moins. Ils n’ont pas le même aspect que ceux d’Amandine et je crois que c’est principalement parce que je ne les ai pas laissé assez longtemps. La prochaine fois, je les laisserai quelques minutes de plus. Cela dit, ils sont très très bons…. et très très fondants ! 😀

Le dessus est craquant, et le centre est… fondant à coeur on va dire ! Je pense que je vais les laisser cette nuit au frigo, ils seront sûrement plus fermes demain. Mais c’est simplement un délice !!!

Sont-y pas beaux ? Faut bien se faire plaisir de temps en temps, nan ?

(Et pour une fois, je suis fière de mes photos ! :p )

 

~ Sablés gentils escargots ratés ~

PDB3-37139.jpg

 

Il y a un petit moment maintenant, que j’ai réalisé la recette des sablés gentils escargots vus chez Amandine (vous pouvez cliquer ici pour atterrir sur son article). J’aime plutôt bien tout ce qui est sablé, et à voir la photo d’Amandine, je ne pouvais qu’avoir envie de l’expérimenter.

Oui mais voilà, je ne m’étais jamais essayée à ce genre de pâtisserie. Donc j’appréhendais. De plus, je ne possède pas ce que toute bonne pâtissière se doit d’avoir dans son placard : le rouleau à patisserie ! Mais c’est sans compter sur la demoiselle qui m’a dit ne pas en posséder non plus (Haaaaan ! j’y crois pas !) et qu’elle utilisait un grand verre à eau recouvert de film alimentaire !

petrisseur

Me voilà donc rassurée, tous les ingrédients sur la table, j’me lance ! Le but était donc de mélanger tous les ingrédients et de faire deux boules de pâte : Une avec le cacao, et une avec la vanille. Jusque-là, pas de soucis !
Hop, je mets tout ça au frigo car il faut que ça refroidisse. Ensuite, il faut étaler les deux pâtes, les superposer, et les rouler ensemble. Et c’est là que ca coince ! lol Une fois étalées, impossible de les superposer. Ca s’effritait complètement. Grrrrr mais je ne me laisse pas abattre, et me voilà à refaire les boules, à rajouter de l’eau, à les remettre au frigo…
J’ai finalement, non sans mal, réussi à les rouler. Mais c’était vraiment la catastrophe ! On m’aurait filmé que ça en aurait fait un bon sketch ! Par contre, impossible d’avoir l’épaisseur que je souhaitais. J’ai tellement eu de mal à les superposer que j’ai dû les faire plus épais que ce que je voulais. Les voici en train de cuire :

P1020320.JPG

 

Verdict du chef : Je les ai d’abord touchés : Ils étaient super durs… Puis je les ai goûtés, arffffff : j’ai pas pu les manger. J’ai juste mangé un bout. C’était tout farineux : un véritable étouffe-chrétien ! Peu de goût, pas assez sucrés, très compacts.  Bref, une véritable catastrophe !
Bizarrement, l’hom, après avoir dit, je cite « c’est vrai, ils sont pas terribles »,  les as tous mangés par la suite en disant « si en fait, ils sont bons, faut que tu en refasse » !!! Mais moi, je l’avoue, j’ai pas pu. Dis, Amandine, c’est quoi ton secret ??

P1020326

Bon, ils sont plutôt jolis, non ? (Moins que ceux d’Amandine ! Je m’inviterais bien à sa table, d’ailleurs )

En revanche, j’ai expérimenté deux fois sa recette de muffins. Et voilà le résultat :
P1020395.JPG
Un vrai régal ! surtout à la sortie du four, quand ils sont encore un peu tièdes. (ici moit/moit chocolat noir et pralinoise).

~ Muffins, tuerie du siècle ~

muffins

J’ai vu les sablés « gentils escargots » chez Amandine qui a toujours des recettes qui me font saliver. N’ayant pas les ingrédients chez moi et comme j’ai acheté des moules à muffins le mois dernier je me suis lancée. Je n’en ai jamais fait, il faut une première à tout…
Finalement c’est vraiment hyper facile et hyper rapide et c’est délicieux. Encore plus quand ils sont tièdes…

prépa muffins fev2014Ingrédients pour environ 10 muffins :
– 175 g de farine
– 100 g de sucre
– 1,5 cuillère à café de levure
– 50 g de beurre
– 1 oeuf
– 10 cl de lait
– 150 g de chocolat (lait, blanc, praliné,…) et/ou fruits et/ou noix…

Réalisation :
Mélanger la farine, le sucre, la levure et le beurre fondu. Battre l’œuf avec le lait et l’ajouter au mélange précédent.
Attention ! Ce n’est pas la peine de mélanger beaucoup et de se casser le poignet, les grumeaux partent à la cuisson… Et surtout, apparemment, c’est ce qui ferait tout le moelleux des muffins !
Ajouter le chocolat coupé en morceaux. Mettre la pâte dans des moules à muffins à environ la moitié du contenant.
Cuire à 220°C pendant 15 à 20 minutes (15 chez moi).

Recette trouvée ici : Muffins (Merci Amandine 😉 )

muffins fev2014-1