Cookies araignées

cookies araignées1Et voilà Halloween 2014 est terminé et cette année j’ai pu apprécier le magnifique challenge de Lou et Hilde qui court tout le mois d’octobre : une cargaison de lectures, déco, cuisine autour d’Halloween dans une bonne humeur constante. Pour clore l’événement en beauté aujourd’hui c’est le goûter et c’est sur une rectte américaine  partagée par Petit Speculoos que j’ai flashé sur ces spiders cookies vraiment trop chous ! Pour l’arachnophobe que je suis c’est une façon comme une autre d’appréhender sa phobie…….  Et franchement je ne suis pas peu fière de moi sur ce coup-là, je les trouve à croquer !!
La base du biscuit n’est pas un cookie comme on pourrait s’y attendre mais un sablé au beurre de cacahuètes et j’ai respecté à la lettre la recette originale (sauf pour les billes chocolatées) car j’avais peur de louper mon truc en changeant un ingrédient. Mais pour moi qui ne suis pas super fan des cacahuètes et après ce résultat réussi, je pense que la prochaine fois je remplacerai cette pâte de cacahuètes très US contre une pâte à tartiner de speculoos bien de chez nous : la cannelle, il n’y a que ça de vrai ;p
Nous sommes quelques-unes à partager des cookies araignées aujourd’hui, je mettrai les liens des autres participants dès que possible mais vous pouvez déjà admirer le magnifique gâteau roulé d’Acr0 ♥
Les cookies citrouillus noix et citron de Syl 
Les cookies de Sandrion
Les cookies au potiron de Hilde
Le crumble aux patates douces de Lou

Cookies araignées

Ingrédients :
(pour une vingtaine de cookies)
ingredients cookies araignées– 120 gr de beurre mou
– 90 gr de beurre de cacahuètes ou de pâte de speculoos
– 80 gr de sucre en poudre
– 1 cc de de vanille ou poudre ou liquide
– 1 oeuf
– 150 gr de farine
– 1 demi sachet de levure
– Une 20aine de billes chocolatées type KitKatBall
– 100 gr de chocolat noir
– Un peu de pâte à sucre pour les yeux (ça s’achète mais ça peut aussi se faire à la main, voir une recette ici)
1 pincée de sel (je déconseille : le beurre de cacahuète est déjà salé)

Matériel spécifique :
– Des piques en bois
– Une paille
– Une poche à douille
– Une spatule en bois au manche adéquat ou ce qui peut faire l’affaire pour pour creuser les cavités dans les biscuits

Réalisation :

Le biscuit :
– Si votre beurre est trop dur le ramollir quelques secondes à basse puissance au micro-ondes puis le mélanger dans un saladier avec le beurre de cacahuètes (ramolli légèrement également si vous êtes comme moi et n’avez pas de robot pâtissier mais seulement vos petits muscles du bras).
Ajouter le sucre puis l’oeuf et la vanille en fouettant à chaque ajout.
Puis incorporer la farine et la levure progressivement jusqu’à obtenir une pâte sans grumeaux.

3– Préchauffer le four à 180°c.
Sur la plaque du four recouverte d’un papier sulfurisé déposer des boules de pâte préalablement formées à la main (si la pâte est un peu trop molle, rapport au beurre et la pâte ramollis, patienter un petit quart d’heure avant de bouler). Idéalement une boule doit peser entre 20 et 25 grammes. Comme je n’ai qu’une plaque j’ai dû faire 2 fournées d’une dizaine de boules.
Faire cuire 8 à 10 minutes puis s’armer d’une spatule en bois, un pilon ou ce qui peut faire l’affaire et creuser une cavité au centre de chaque biscuit de la taille de vos billes chocolatées. Remettre au four 6 à 8 minutes, sortir les cookies et laisser refroidir.

4

6Les yeux : 
– Faire fondre le chocolat au bain marie et avec un pique en bois déposer une pointe de chocolat fondu dans les cavités. Placer les billes de chocolat en appuyant légèrement pour que ça adhère.
– Etaler un peu de pâte à sucre au rouleau (ou simplement avec un verre) puis avec une paille découper des petits cercles pour les yeux. (pour enlever la pâte de la paille : un pique en bois avec le bout non pointu).
– Poser délicatement les yeux avec une pointe de chocolat pour que ça tienne puis former les pupilles avec une autre pointe de chocolat.

5

7

8

Les pattes :
– Avec une poche à douille dessiner les pattes.

9

cookies araignées2

cookies araignéesEn revanche je n’ai pas super réussi le glaçage de mes cupcakes en toile d’araignées….. ;p

 

D’autres petites cochonneries pour un goûter halloweenesque :

Guimauves monstres halloween

mousses au chocolat halloween

Cupcakes toiles d'araignées

saucisses momies halloween

 

challenge halloween logoChallenge Halloween chez Lou et Hilde

 

 

Velouté de potimarron TROP BON

Ca y est je suis amoureuse d’un légume, d’une courge même. Il faut dire qu’elle a tout pour elle, toute en rondeur, d’une belle couleur orangée, au petit goût velouté de noisettes et bourrée de vitamines. Comment ne pas se laisser séduire, je vous le demande.
C’est bien connu, les choses les plus simples sont les meilleures, ce velouté est rapide à réaliser, économique et terriblement bon. Sans épices, le potimarron dans son presque simple appareil, se suffit à lui-même. Je m’étais inspirée d’une recette vue en vidéo d’une chaîne de télé je crois mais je ne la retrouve plus, heureusement j’ai tout noté, rien n’est perdu, ouf on a eu peur.

1

Velouté de potimarron

2Ingrédients :
1 potimarron (le mien faisait 1kg 200 épépiné)
1 ou 2 oignons
1 demi orange
2 gousses d’ail
1 bouillon cube (ou maison) de légumes ou de volaille
Huile d’olive
Sel poivre
1 litre à 1, 5 litres d’eau

3Réalisation :
– Bien laver le potimarron, il peut se manger avec la peau en la mixant car elle est très fine et pleine de vitamines. Avec un couteau bien aiguisé et avec précaution coupez-le en 2 et enlevez les pépins et les fibres (une idée pour faire quelque chose avec les pépins ici) puis le tailler en cubes. Le plus dur est là, il faut des muscles, la chair du potimarron est dure alors il faut s’armer d’un bon couteau et faire attention de ne pas se blesser (miracle j’ai réussi sans blessure de guerre, youhou).
4– Emincer les oignons, peler les gousses d’ail et enlever les germes. Mon astuce pour éplucher et émincer les oignons sans jamais larmoyer : de vieilles lunettes de piscine. Radical. Efficace. Très glamour !! Je songe à breveter l’idée…!
– Dans une cocotte faire revenir l’oignon dans un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’il fonde un peu, ajouter le potimarron en morceaux, l’ail, presser la demi orange dans le mélange et faire mijoter 10 minutes à feu moyen. Pendant ce temps faire chauffer l’eau (à la bouilloire ça va très vite).
5– Emietter le bouillon cube dans la cocotte et couvrir d’eau (j’ai dû mettre 1,3 litre environ)
– Mettre un couvercle et laisser cuire à petit feu pendant une petite 20aine de minutes. Avec un couteau vérifier que les morceaux soient tendres.
– Saler, poivrer, mixer au mixeur plongeant, c’est prêt !
NB : dans la recette initiale il y avait une branche de céleri, que je n’ai pas mise car je n’en avais pas.

 

Rien de révolutionnaire mais une petite régalade toute simple qui sent bon l’automne ♥

6Miaaaaaaaam !
challenge halloween logoChallenge Halloween chez Lou et Hilde
Chez Nelfe et Mr K retrouvez une recette de crème de potiron au basilic

PS : Joyeux Halloween ! Vous en êtes ce soir ?

J’ai testé : les cookies moelleux au potimarron

L’automne est là, c’est la saison des courges ! J’en ai acheté quelques unes en vue de faire des soupes et des gratins et puis j’ai farfouillé chez La popotte de Manue pour dégoter quelques idées sucrées parce que je n’ai jamais mangé de courges version desserts ou biscuits… Je me suis décidée pour la recette de cookies au potimarron. Du coup avant de faire ma soupe (qui est une véritable tuerie !) j’ai réservé un peu de potimarron pour ces gâteaux qui se révèlent délicieux.
Et au passage pour la première fois j’ai creusé un potimarron pour essayer d’en faire une déco…. A voir si j’arrive à en faire quelque chose ce week-end…

pres cookies 22

Cookies moelleux au potimarron

Ingrédients cookies potimarron1Ingrédients :
(pour environ 20 cookies)
 

200gr de farine
1 cc de levure
1 pincée de sel
100gr de beurre
125gr de sucre
210gr de purée de potimarron
1 œuf
½ cc de vanille liquide
100 gr de chocolat noir en pépites
50 gr de noix de pécan

Réalisation :
Cuire le potimarron en petits morceaux dans un peu d’eau puis l’égoutter et l’écraser à la fourchette en purée. Réserver (il faut 210gr de purée). Préchauffer le four à 180°.
Dans un saladier mélanger le beurre mou (on peut le passer quelques secondes en mode décongélation au micro-onde) et le sucre. Ajouter la purée de potimarron, l’oeuf et la vanille. Puis incorporer le mélange farine/levure/sel petit à petit. Puis enfin le chocolat en pépites et les noix de pécan concassées. (pour les pépites de chocolat je coupe moi-même du chocolat pâtissier en tablette mais les pépites peuvent s’acheter en grande surface, je pense).
Avec une cuillère à soupe former des petits tas à peu près identiques sur une plaque de cuisson recouverte d’un papier sulfurisé. Cuire entre 15 et 20 minutes.

cookies potimarron
pres cookies 322J’ai été surprise par la texture de la pâte : d’habitude pour les cookies je forme des boules à la main mais ici ce n’est pas possible donc j’y suis allée à la cuillère. Il suffit de déposer des petits tas à peu près ronds.

VERDICT : Ils n’ont pas le croquant des cookies mais le moelleux de petits gâteaux type financiers. Et franchement… ils sont super bons !! Je craignais un peu de cuisiner de la courge version sucrée mais me voilà tout à fait rassurée. Et les noix de pécan ajoutent un gros +. Monsieur Mélo les approuve également. Du coup à la prochaine soupe, je garde un peu de chair pour ces cookies… A l’heure où j’écris cet article je doute qu’il en reste encore demain soir… Mais si on veut les conserver, une boîte en fer à l’abri de l’humidité pendant bien une semaine, je pense.

prés cookies 12

 challenge halloween logoJe participe au challenge Halloween chez Lou et Hilde
potimarronsAllez soyons fous, en bonus un petit pense-bête sur le potimarron que je ne connaissais pas beaucoup mais que je sens que je vais pas mal cuisiner…

Les potimarrons sont un groupe de cultivars du potiron, d’origine japonaise (où il est appelé kabocha). Leur forme et leur goût leur ont valu le surnom de Courges châtaignes. Autres appellations : Potiron doux d’Hokkaido. Les potimarrons sont à l’origine une catégorie de Kuri kabocha créé au Japon à partir des Seiyo kabocha (courge Buttercup). Au Japon, on trouve des Kuri kabocha de nombreuses couleurs (bleu, noir, gris, blanc, rouge et orange). Certaines ont une forme plus ronde mais toutes ont une saveur très proche de notre potimarron.
Comme toutes les Cucurbita maxima, il est d’origine américaine (le centre maximal de diversité des C.maxima se trouve dans les Andes) et n’a donc été introduit dans l’Ancien monde qu’après la découverte des Amériques par Christophe Colomb en 1492.
En l’occurrence, les kabochas (dont fait partie le potimarron) auraient été introduits au Japon par des navigateurs portugais en 1541, qui l’auraient amené avec eux à partir du Cambodge. Une autre hypothèse suggère que les Japonais auraient créé les kabochas à partir de courges qui viendraient de Chine.
Il fait partie des variétés sélectionnées en Extrême-Orient depuis plusieurs siècles, en particulier sur l’île septentrionale d’Hokkaido au Japon.
Son importation française est plus récente, elle a été un grand succès.
Les variétés portant le nom commercial de « Potimarron » sont notamment : ‘Uchiki kuri’, ‘Akaguri’, ‘Red kuri’, ‘Potimarron français’… Elles ont un aspect semblable : une forme de toupie rouge ou orange, de un à trois kilogrammes. Elles ont toutes une saveur douce, un goût prononcé de marron et une chair épaisse et particulièrement crémeuse.
Le potimarron est très riche en vitamines A, B, C, D, E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium,sodium…), en acides aminés, en acides gras insaturés, en amidon, en sucres naturels et en carotène.
Plus le fruit est conservé dans une cave sèche, plus ses teneurs en vitamines et en sucre augmentent.
Comme les potirons, les potimarrons peuvent être consommés en potage, au four avec de l’ail, frits, en tourte ou en purée. À la différence du potiron, il n’est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson. (merci Wikipedia)